La mobilité internationale

Le dispositif Erasmus +

Erasmus + : un programme pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport

Le nouveau programme Erasmus+ vise à soutenir des actions dans les domaines de l’enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2021-2027.

Erasmus+ soutient financièrement une large gamme d’actions et d’activités dans les domaines de -l’enseignement, de la formation, de la jeunesse et du sport.

Le programme vise à donner aux étudiants, aux stagiaires, au personnel et d’une manière générale aux jeunes de moins de 30 ans avec ou sans diplôme, la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences et accroître leur employabilité.

Il aide les organisations à travailler dans le cadre de partenariats internationaux et à partager les pratiques innovantes dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse. Erasmus+ comporte également une importante dimension internationale notamment dans le domaine de l’enseignement supérieur. Cette dimension permet d’ouvrir le programme à des activités de coopération institutionnelle, de mobilité des jeunes et du personnel et ce, au niveau mondial.

La Commission européenne attribue la Charte Erasmus + Enseignement Supérieur à BTP CFA Auvergne – Rhône-Alpes

Érasmus + AUvergne - Rhône Alpes - Charte 2021 - 2027

 Lire la Charte signée (en anglais) 

Traduction française de la charte ici :

L’Institution s’engage à :
– Respecter pleinement les principes de non-discrimination, transparence et d’inclusion énoncés dans le programme Erasmus / Erasmus+.
– Garantir un accès et des opportunités égales et équitables aux participants actuels et potentiels de tous horizons, en accordant une attention particulière à l’inclusion de ceux qui ont moins d’opportunités.
– Garantir la reconnaissance automatique de tous les crédits (sur la base du Système européen de transfert et d’accumulation de crédits – ECTS) obtenus pour les acquis de l’apprentissage réalisés de manière satisfaisante pendant une période d’étude ou de formation à l’étranger, y compris dans le cadre d’une mobilité mixte.
– Dans le cas de la mobilité avec crédit, ne pas facturer de frais de scolarité, d’inscription, de formation et d’hébergement aux étudiants mobiles entrants.
– Garantir la qualité de la mobilité et des projets de coopération tout au long de la candidature et des phases de mise en œuvre.
– Mettre en œuvre les priorités du programme Erasmus+ :

  • En prenant les mesures nécessaires pour mettre en œuvre la gestion de la mobilité numérique en conformité avec les normes techniques de l’initiative relative à la carte d’étudiant européenne.
  • En promouvant des pratiques respectueuses de l’environnement dans toutes les activités liées au programme.
  • En encourageant la participation au programme des personnes ayant moins d’opportunités dans le programme.
  • En promouvant l’engagement civique et en encourageant les étudiants et le personnel à s’impliquer en tant que citoyens actifs
    avant, pendant et après leur participation à une activité de mobilité ou à un projet de coopération.

LORS DE LA PARTICIPATION À UN PROGRAMME DE MOBILITÉ

Avant la mobilité
– Veiller à ce que les procédures de sélection pour les activités de mobilité soient équitables, transparentes, cohérentes et documentées.
– Publier et mettre à jour régulièrement le catalogue des cours sur le site web bien avant les périodes de mobilité, afin d’être transparent pour toutes les parties et de permettre aux étudiants mobiles de faire des choix éclairés sur les cours qu’ils suivront.
– Publier et mettre à jour régulièrement les informations sur le système de notation système de notation utilisé et les tableaux de répartition des notes pour tous les d’études. Veiller à ce que les étudiants reçoivent des informations claires et transparentes sur les procédures de reconnaissance et de conversion des notes.
– Effectuer la mobilité dans le but d’étudier et d’enseigner uniquement et dans le cadre d’accords préalables entre les institutions qui établissent les rôles et responsabilités respectives des parties, ainsi que leur engagement en faveur des critères de qualité communs dans la sélection, la préparation, l’accueil, le soutien et l’intégration des participants mobiles.
– Veiller à ce que les participants mobiles soient bien préparés pour leurs activités à l’étranger, y compris pour une mobilité mixte (mobilité physique combinée à une mobilité virtuelle), en entreprenant des activités visant à atteindre le niveau nécessaire de compétence linguistique et de développer leurs compétences interculturelles.
– Veiller à ce que la mobilité des étudiants et du personnel soit fondée sur un contrat d’étude pour les étudiants et un contrat de mobilité pour le personnel, validés à l’avance par les établissements, institutions ou entreprises de sortie et d’accueil et les participants mobiles.
– Fournir un soutien actif aux participants mobiles entrants tout au long du processus de recherche d’un logement.
– Fournir une assistance pour l’obtention de visas, si nécessaire, pour les participants mobiles entrants et sortants.
– Fournir une assistance pour l’obtention d’une assurance, le cas échéant, pour les participants mobiles entrants et sortants.
– Veiller à ce que les étudiants prennent connaissance de leurs droits et obligations tels qu’ils sont définis dans la Charte des Etudiants Erasmus.

Pendant la mobilité
– Garantir l’égalité académique et la qualité des services pour les étudiants entrants.
– Promouvoir des mesures garantissant la sécurité des participants à la mobilité sortants et entrants.
– Fournir des dispositions appropriées en matière de mentorat et de soutien pour les participants mobiles, y compris pour ceux qui pratiquent une mobilité mixte.
– Intégrer les participants mobiles entrants dans l’ensemble de la communauté étudiante et dans la vie quotidienne de l’établissement. Les encourager à agir en tant qu’ambassadeurs du programme Erasmus+ et à partager leur expérience.
– Fournir un soutien linguistique approprié aux participants mobiles.

Après la mobilité
– Fournir aux étudiants mobiles entrants et à leurs établissements d’envoi des relevés de notes contenant un compte rendu complet, précis et opportun de leurs résultats à la fin de la période de mobilité.
– Veiller à ce que tous les crédits ECTS obtenus pour des acquis d’apprentissage et atteints de manière satisfaisante au cours d’une période d’étude/de formation formation à l’étranger, y compris au cours d’une mobilité mixte, sont pleinement et automatiquement reconnus comme convenu dans le contrat pédagogique et confirmés par le relevé de notes/certificat de stage ; transférer ces crédits sans délai dans le dans le dossier de l’étudiant, les comptabiliser pour l’obtention du diplôme de l’étudiant sans travail ou évaluation supplémentaire de l’étudiant et les rendre traçables dans le relevé de notes de l’étudiant et dans le supplément au diplôme.
– S’assurer de l’inclusion des activités de mobilité d’études et/ou de stage achevées de manière satisfaisante dans le dossier final de l’étudiant (le supplément au diplôme).
– Encourager et accompagner les participants à la mobilité sur le retour à agir en tant qu’ambassadeurs du programme Erasmus+, à  promouvoir les avantages de la mobilité et s’engager activement dans la construction de communautés d’alumni.
– Veiller à ce que le personnel soit reconnu pour ses activités d’enseignement et de formation entreprises pendant la période de mobilité, sur la base d’un accord de mobilité et en conformité avec la stratégie institutionnelle.

LORS DE LA PARTICIPATION À DES PROJETS DE COOPÉRATION EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE
– Veiller à ce que les activités de coopération contribuent à la réalisation de la stratégie institutionnelle.
– Promouvoir les opportunités offertes par les projets de coopération et fournir un soutien approprié au personnel et aux étudiants intéressés à participer à ces activités tout au long de la phase de candidature et de mise en œuvre.
– Veiller à ce que les activités de coopération aboutissent à des résultats durables et que leur impact profite à tous les partenaires.
– Encourager les activités d’apprentissage par les pairs et exploiter les résultats des projets de manière à maximiser leur impact sur les individus, les autres établissements participants et l’ensemble de la communauté universitaire.

ASSURER LA MISE EN ŒUVRE ET LE SUIVI
– S’assurer que la stratégie institutionnelle à long terme et sa pertinence par rapport aux objectifs et aux priorités du programme Erasmus sont décrites dans la déclaration de politique d’Erasmus.
– S’assurer que les principes de la Charte sont bien communiqués et appliqués par le personnel à tous les niveaux de l’institution.
– Utiliser les lignes directrices de l’ECHE et l’auto-évaluation de l’ECHE pour assurer la mise en œuvre complète des principes de cette Charte.
– Promouvoir régulièrement les activités soutenues par le programme Erasmus+, ainsi que leurs résultats.
– Afficher la présente Charte et la déclaration de politique générale Erasmus qui s’y rapporte de manière bien visible sur le site web de l’établissement et sur tous les autres canaux pertinents.

L’Établissement reconnaît que la mise en œuvre de la Charte sera contrôlée par l’Agence nationale Erasmus+ et que que la violation de l’un des principes et engagements ci-dessus peut entraîner son retrait par la Commission européenne.

Site internet Erasmus + Europa